C’est quoi?

On définit légalement l’exploitation sexuelle ainsi:

Toute personne qui est en situation d’autorité ou de confiance vis-à-vis d’un adolescent(e), à l’égard de laquelle l’adolescent(e) est en situation de dépendance ou qui est dans une relation où elle exploite l’adolescent(e) et qui, selon le cas :

– à des fins d’ordre sexuel, touche directement ou indirectement un(e) adolescent(e)
– à des fins d’ordre sexuel, invite, engage ou incite un(e) adolescent(e) à la toucher

L’exploitation sexuelle, pour SPHÈRES, se définit comme suit :

  • Une personne, adolescente ou adulte, dont on exploite la vulnérabilité, que ce soit à travers une relation où l’autorité, l’abus de confiance ou la dépendance vient entraver une réelle relation saine et égalitaire. Cette personne est donc amenée à faire des activités de prostitution.

Lorsque nous abordons les activités de prostitution, nous utilisons la définition proposée par Hanigan (1997) qui va comme suit : « […] le fait de pratiquer des activités sexuelles en échange de biens ou services et prioritairement pour des motifs autres que ses propres besoins sexuels et affectifs.».

En aucun cas, la prostitution juvénile ne peut être perçue comme un choix libre et éclairé. Conséquemment, lorsqu’il est question de prostitution juvénile, on parle inévitablement d’exploitation sexuelle.

*SOURCE: Code criminel canadien